LA RÉCOLTE DU SEL : LES OUTILS DU SAUNIER

 

La récolte du sel
Gros sel et Fleur de sel sont des produit entièrement naturels, ils ne subissent aucune transformation entre le moment de la récolte et leur commercialisation.


Récolté sur le fond de l’aire saunante, le gros sel est d’une couleur grise due aux particules argileuses qu’il contient. Ordinairement récolté tous les deux jours, ce sel représente la majeure partie de la production du marais salant. Certains jours, lorsque l’évaporation est particulièrement soutenue, une fine pellicule se forme à la surface de l’aire saunante, c’est la fleur de sel. N’étant pas en contact avec le fond argileux du bassin, ce sel est naturellement blanc mais également plus fin que le gros sel. D’une saveur subtile, la fleur de sel s’utilise en sel de table.


LA RECOLTE DU GROS SEL (crédits photos © Écomusée du Marais Salant)
saunier
récolte
   

LE SIMOUSSI :
Constitué d’une planchette ou ételle de 80 cm de long sur 10 à 12 cm de large, fixée à l’extrémité d’un long manche (la perche) d’environ 4 m 50 de longueur, cet outil permet la récolte du gros sel qui s’est déposé au fond de l’aire saunante.

simoussi
   

LE SOUVRON :
Cet outil, doté d’un manche plus court que le simoussi (environ 2 m ) sert à hisser le sel sur le chemin. Afin de permettre l’écoulement de l’eau lors de cette opération, la planchette trapézoïdale à l’extrémité du manche est percée de trous. Une fois le sel remonté sur le chemin, le saunier, à l’aide du dos du souvron, modèle le tas en une petite pyramide, cette forme facilitant l’évacuation de l’eau.

souvron

LA FLEUR DE SEL

LA LOUSSE :
Sur l’île de Ré, la récolte de la fleur de sel s’effectuait traditionnellement à l’aide du souvron aujourd’hui remplacé pour cette opération par un outil spécifique: la lousse. Composée d’un manche de 2 m 50 à 3 m et d’une planchette de 50 cm sur 25 cm, la lousse permet de prélever la fleur de sel qui forme une fine pellicule à la surface de l’aire saunante.

lousse

ENTRETIEN DU MARAIS (crédits photos © Écomusée du Marais Salant)

nettoyage

préparation
   

LE ROUABLE :
De même forme et de mêmes dimensions que le simoussi, le rouable possède des assemblages plus solides ainsi qu’une ételle (planchette) plus épaisse. A l’aide de cet instrument, le saunier retire du fond des bassins les boues molles et les algues qui se sont accumulées pendant l’hiver, on retrouve ainsi une argile lisse et propre pour la circulation de l’eau et le dépôt du sel.

rouable
   

LA BOGUETTE :
Cette pelle en bois à lame coudée permet de rejeter hors des bassins la vase rapprochée du bord avec le rouable. la boguette sert ensuite à reformer les petites levées d’argiles et autres chemins du marais.

boguette
 


Tous droits réservés ~ Ecomusée du Marais Salant © 2001